Oreillard roux - Plecotus auritus

Observable dans les 7 départements, mais statut difficile à établir puisque l'espèce n'est pas toujours séparable de visu de l'Oreillard gris (sans manipulation) et la détection ultra sonore n'est pas plus pratique pour séparer les 2 espèces..!
Hiberne en cavités naturelles ou mines, souterrains, caves... dans des fissures ou trous, parfois à même la paroi ; reproduction dans les combles et charpentes de bâtiments, et en milieu arboricole

la couleur du pelage en générale brun-roux n'est pas suffisante pour séparer de l'Oreillard gris

glandes supra-nasales en général très proéminentes

en hiver, les immenses oreilles des oreillards sont repliées sous les ailes, seuls les tragus restent visibles