Chamois - Rupicapra rupicapra

Populations bien établies dans le 15 et le 63 (introduites par les chasseurs) essentiellement dans les massifs sub-alpins cantalien et du sancy, mais vagabonde jusque dans les dômes, l'artense, les gorges de l'alagnon, forez, etc... entre 800 et 1800m d'altitude, mais semble en expansion vers de plus basses altitudes (colonisation des hautes gorges de la dordogne et du chavanon) ; individus erratiques exceptionnels dans le 23, 43 ou le 03
Fréquente les pelouses sub-alpines, les pentes rocheuses, les forêts de montagne
Rut en septembre / octobre et mise bas en mai / juin

(image Christian AMBLARD)
(image Christian AMBLARD)

juvénile (image Christian AMBLARD)

(image Christian AMBLARD)
(image Christian AMBLARD)
(image Christian AMBLARD)
(image Christian AMBLARD)

nursery (image Christian AMBLARD)

(image Christian AMBLARD)
(image Christian AMBLARD)
(image Christian AMBLARD)