Dryoptère des oréades
Dryopteris oreades Fomin

Pousse dans les éboulis et rocailles bien exposés à l'étage montagnard
Surtout présent dans les monts cantaliens au dessus de 800m d'altitude, plus rare dans le sancy, le cézallier, le forez, mézenc, aubrac, margeride, hauts plateaux du limousin où peut descendre à 600-700m d'altitude. Globalement rare.
L'identification des dryoptères est souvent délicate, compliquée par de nombreux hybrides...